Toutes les monnaies

Pour les collectionneurs, numismates et prospecteurs
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Pièces Frappées à Arras (62 pas de calais)

Aller en bas 
AuteurMessage
Numismat62
Admin
avatar

Nombre de messages : 282
Age : 52
Localisation : Angres (pas de calais)
Date d'inscription : 06/01/2006

MessageSujet: Pièces Frappées à Arras (62 pas de calais)   Dim 8 Jan - 14:50

Un an après le 14 juillet 1789, des difficultés, concernant la petite monnaie, avaient provoqué de nombreuses plaintes dont les suites sont indiquées dans le Procès-verbal du 5 Décembre 1790, où il est dit:
Le Comité des Monnaies se concertera sur cet objet avec le Comité des Finances et indiquera les moyens d'exécution touchant la petite monnaie qui parait nécessaire à la circulation.

Un intérêt non moins puissant que de l'agriculture était de jeter dans la circulation un peu de monnaie de billon, dont la rareté paralysait les transactions de la vie domestique.

Par suite de cette pénurie aiguë de monnaies métalliques provoquée par la rétention des bonnes pièces d'or et d'argent et l'inflation des assignats; l'Assemblée Nationale, en 1791, remédiait à ce problème en ordonnant de fondre et frapper du métal de cloche confisqué.

Afin d'accélérer le travail, elle imagina d'ouvrir des ateliers dans les villes disposant de stocks métalliques et dont les pièces conserveraient la lettre de l'Hôtel des Monnaies le plus proche.

C'est ainsi que le décret du 29 janvier 1792 disposa dans son article 1 "les flans du métal de cloche fabriqués dans les villes de Besançon, Clermont-Ferrand, Arras, Dijon et Saumur y recevront sans déplacement l'empreinte monétaire au coin des nouvelles empreintes".

Arras avait, dans la maison des Carmes, sur la grand place, un atelier monétaire, dont le préposé était le citoyen Ansart.
Cet atelier, dépendant de la direction de Lille, avait en caisse quelques fonds, ce qui était bien précieux dans la pénurie où l’on se trouvait ; mais le directeur, Louis Théophile François Lepage (lille) avait défendu de les distribuer.
Plainte fut portée par le district d’Arras aux commissaires de la trésorerie nationale et Lepage reçut l’ordre de ne pas mettre plus longtemps obstacle à la distribution des Sols qui se trouvaient dans la caisse d’Ansart.
En conséquence la levée des scellés, apposés le 19 prairial, sur les appartements où les Sols étaient enfermés, fut prononcée par le District le 4 Thermidor An II, et l’on put delivrer une somme de 21 475 livres au Payeur Général du département du Pas de Calais (62) et une de 11 000 livres à celui de la somme.

C’est pour cela que les pièces fabriquées à Arras dans l’atelier de « La maison des Carmes » sont reconnaissable pas la lettre « W pointé » qui dépendait de Lille « W »
Les directeurs de l’atelier d’Arras étaient BERTA et GORIA

D’après les sources du Gadoury il y aurait :
- 12 Deniers 1791 Arras (absente dans la collection ci dessous)
- 12 Deniers 1792 Arras
- 1 Sol 1793 W Arras
- 2 Sols 1792 constitutionnelle Arras (l’an4)
- 2 Sols 1793 constitutionnelle Arras (l’an5)
- 2 Sols aux balances 1793 W Arras

Plan d’Arras pendant la révolution (Maison des Carmes sur la Grand’Place) :











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monnaie.winnerbb.com
andresil
Cresus
avatar

Nombre de messages : 154
Localisation : Artois
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Pièces Frappées à Arras (62 pas de calais)   Mer 11 Jan - 14:41

Le "Gadoury" indique pour l'atelier provisoire d'Arras une frappe de 12 deniers constitutionnels pour 1791 ( sans indication de nombre) et pour 1792 ( 732 000exemplaires) quelqu'un a t-il déjà rencontré ces monnaies ? Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
andresil
Cresus
avatar

Nombre de messages : 154
Localisation : Artois
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Pièces Frappées à Arras (62 pas de calais)   Lun 13 Fév - 19:19

Depuis un siècle et demi déjà, la monnaie d'Arras avait été fermée sous Louis XIV et voilà qu'à la révolution française sous la période dite de l'assemblée constituante, nous assistons à une ré-ouverture provisoire de l'atelier de monnaie d'Arras.
Déjà lors de sa réunion du 25 mai 1790, le conseil de la commune d'Arras constate la rareté du numéraire, comme d'ailleurs l'assemblée nationale qui déplore la rétention de l'or et des métaux précieux et ordonne de frapper monnaie avec un alliage comportant du métal de cloche.
Un texte du 7 septembre précise que la vaissaelle d'argent et de cuivre doit être déposée à la maison des capucins, rue d'hagerue pour être envoyée à la monnaie de Lille avec les métaux dont les ateliers de Douai et St Omer devaient théoriquement être les fournisseurs avec la fonderie de Romilly sur Andelle (Eure) mais la capacité de production des ateliers s'avérait toujours insuffisante.
Après sa remise en état sommaire, l'atelier reprit son fonctionnement dans les locaux fermés 150 ans plus tôt à la maison des carmes sous le controle du commissaire lillois DELEPIERRE et la direction dès le 6 mai 1792 de BERTHA puis d' AUBERT à compter du 11 septembre et enfin ANSART au début de 1793 tandis que le 12 novembre 1792 l'atelier passait sous le contrôle d'un commissaire particulier, Pierre Marie Joseph VANDERVEKEN à la place du commissaire lillois.
La marque allouée à l'atelier était le "W" de Lille, l'atelier officiel le plus proche orné d'un point au dessous. Sa production consista en pièces de 12 deniers (sol) constitutionnels (faisceau /portrait du roi) - 2 sols constitutionnels - 1 sol aux balances de la convention ( balance/déclaration des droits de l'homme) et 2 sols aux balances.
La production de Lille et Arras, bien que devenue importante, fut encore jugée insuffisante car un autre atelier temporaire fut installé à la fonderie de St Omer du 2 juin 1793 au 31 décembre 1793, son directeur était MrGORIA le différent était toujours le "W" et une petite étoile au dessous.
L'atelier termina son activité le 30 novembre 1793. La fermeture officielle fut ordonnée par Lille en floréal an II, mais ce n'est que bien plus tard que les coins utilisés furent renvoyés (25 ventôse an IV).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
com latrebate
Cresus
avatar

Nombre de messages : 26
Age : 48
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Pièces Frappées à Arras (62 pas de calais)   Jeu 19 Juil - 17:06

j'arrive un peu comme la cavalerie (en retard)
je profite de ce post (sur les monnaies frappées à Arras)
pour vous présenter deux monnaies que je posséde
une deux sols de louis XVI (la même que présentée au dessus ) et un Méreau en bronze du Chapitre des chanoines d'Arras datant du début du XVeme siécle
A/+ ECCLESIE ATREBATEN dans le champ CAP
R/ III dans une couronne , 3 rats courants dans son pourtour

@micalement
commios






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://numismaticom.bestofforum.com/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pièces Frappées à Arras (62 pas de calais)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pièces Frappées à Arras (62 pas de calais)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je vais déménager, où pratiquer ?
» Paranormal Nord – Pas-de-Calais (3/3) : top 10 des observations OVNIs dans la région
» Le "tsunami solaire" a frappé la terre dans la nuit du 3 au 4 août
» (2007) Pièces à conviction - ovnis Mystère sur la planète Fr3
» bilan pré opératoire J-3 à arras , quels examens faits?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les monnaies :: dossiers des membres du forum :: Dossiers des membres-
Sauter vers: